000000000

La réception d’une exposition. L’exemple du musée du quai Branly – Jacques Chirac

Ex Africa, présences africaines dans l’art aujourd’hui : le musée du quai Branly – Jacques Chirac a fait appel à L’Oeil du Public pour une étude de réception d’exposition.

Après une première étude d’image et de notoriété réalisée en 2019, le musée du quai Branly – Jacques Chirac a renouvelé sa confiance à L’Oeil du Public en lui confiant l’étude de réception de l’exposition Ex Africa. Une approche qualitative in situ a permis d’explorer en finesse le parcours et les perceptions des visiteurs au sein de cette exposition très attendue.

Une exposition de 150 œuvres, 34 artistes contemporains et un propos esthétique et politique

L’exposition, présentée du 19 mai au 11 juillet, sur une période écourtée du fait de la crise sanitaire, questionnait le lien ambivalent qui existe depuis la fin du XXème siècle entre les arts contemporains et les arts africains anciens. Le parcours, articulé autour de quatre espaces comme autant de « moments », tentait de déconstruire pour mieux reconstruire le regard porté sur ces arts. En interrogeant d’abord la notion de primitivisme et les questions historiques, sociales et politiques qui la sous-tendent, puis la façon qu’a eue l’Occident de se réapproprier ces arts en dénaturant leur sens premier, l’exposition montrait aussi comment ces objets avaient pu être réduits à des objets de décoration ou de marchandise. Enfin, elle révélait que leur héritage est, aujourd’hui encore, présent plus que jamais dans la création contemporaine. Ainsi, les œuvres présentées donnaient à voir une exceptionnelle richesse de langages artistiques (peinture, sculpture, photographie, dessin, vidéo et installation), dont trois œuvres commandées par le musée et créées in situ. Par ces choix, le musée confirmait son projet de s’ouvrir à l’art contemporain.

Différents supports de médiation étaient à disposition des visiteurs : audio-guide, dépliant, table tactile, vidéos, feuilles de salle, playlist diffusée sur Deezer avec la collaboration d’un ethnomusicologue, visites « flash » avec un conférencier.

Exposition Ex Africa, Musée du quai Branly – Jacques Chirac, Paris. Du 19 mai au 11 juillet 2021.

Le recueil qualitatif, particulièrement riche, a témoigné de l’importance de l’exposition et des questions qu’elle soulevait.

L’objectif était de décrypter le parcours du visiteur tant aux niveaux intellectuel qu’émotionnel, et in fine de saisir aussi bien l’appréciation de l’expérience esthétique que la façon dont chacun s’appropriait les parti-pris de l’exposition et les questions politiques qu’ils soulevaient.

En conséquence, le dispositif suivant a été mis en place :

  • Une vingtaine d’entretiens individuels d’une heure chacun, réalisés en face-à-face et in situ par L’Oeil du Public
  • Un focus groupe de 2h30 comprenant un reparcours collectif de l’exposition.

Puis une analyse sémiologique du contenu et un repérage des éléments saillants et récurrents a permis à l’équipe en charge du Quali de L’Oeil du Public de dégager les leviers et motivations à la visite, les profils de visiteurs et les interprétations associées, ainsi que les différents niveaux de compréhension du discours et de perception des éléments de médiation et de communication.

Enfin, une réflexion a été menée sur l’impact de l’exposition sur la perception du musée, son positionnement et ses missions.

Les bénéfices d’une telle étude sont nombreux pour le musée : elle permet d’évaluer le succès de l’exposition, d’enrichir les données disponibles sur les visiteurs et de faire émerger des représentations du public – un aspect essentiel pour le comprendre et évaluer les actions du musée à son égard.

Pauline Bellec

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

* Champs obligatoires

Inscrivez-vous à notre newsletter !

    Share via
    Copy link
    Powered by Social Snap